Foot Web Mag
72 000 Le Mans
/
06 87 44 54 19 / foot-web-mag@laposte.net

Pas question de paniquer pour le BSA

 La trésorière Marie-Noëlle Laloi, le président Franck Plouse et l'éducateur Thomas Vannier.
 
 
Rebondir après un échec sportif tout en analysant les raisons, voilà comment résumer l'état d'esprit du bureau de Beaumont-sur-Sarthe en cette fin d'exercice.
Relégation de l'équipe fanion en PH après deux saisons de DRH et relégation de l'équipe senior B en D3 il y a un mois : force est de constater que le bilan sportif de la saison écoulée n'est pas celui escompté chez les adultes.
Un constat partagé à 100% par le président Franck Plouse qui s'est exprimé, dimanche matin, lors de l'assemblée générale ordinaire à l'ancienne cantine : « C'est un échec, oui, mais tirons en les raisons pour ne pas les reproduire à l'avenir. Si on parle de la B, certains joueurs ont manqué de sérieux. La C pour sa part s'est bien comportée. »

Un coach pas conservé
Justement, le futur du BSA s'écrira sans l'entraîneur général Vincent Besnard. Démis ses fonctions il y a 15 jours, l'ex-Mamertin va être remplacé par un duo formé de Vincent Noyer et d'Arnaud Leboucher. C'est donc une solution interne qui a été choisie lundi soir par le comité directeur du BSA, sans surprise.
Promue en D3, la réserve ne sera pas parvenue à échapper à la descente. Retour donc à la case départ. Le coach Nicolas Fleury va passer le flambeau à David Vincent qui était en charge des U15.

122 enfants
Si les footballeurs seniors ont globalement déçu cette année, pas question pour autant de s'affoler car il y a bel et bien des motifs de satisfaction au sein du club belmontais. A commencer par les jeunes (U7 à U18) qui se sont bien comportés.
« C'est le fruit d'un travail de longue haleine orchestré par nos 11 éducateurs au service des jeunes la semaine et le week-end. Je leur adresse un grand merci. Notre fierté, c'est de fonctionner tout seul, sans entente, avec deux entraînements par semaine. Ce n'est pas rien. Le club se porte bien et va continuer à axer ses efforts sur la formation comme l'atteste le label école de foot FFF que nous avons depuis 9 ans. Attention quand même car notre école de foot n'est pas une garderie. Notre club est connu, reconnu et même envié sur le territoire de la Ligue du Maine. C'est un club de qualité où il y fait bon vivre dès l'âge de 5 ans. Vive le BSA ! »

78 000 euros de budget
Fondé il y a 84 ans, le BSA est une association-phare de la région avec ses 236 licenciés, ses 4 arbitres diplômés et son éducateur sportif salarié (Thomas Vannier). Soutenu par la municipalité, il est dans l'obligation d'organiser cinq lotos par an pour équilibrer son budget de fonctionnement qui avoisine tout de même les 78 000 euros. D'ailleurs, le conseil municipal par la voix de son maire François Robin s'est engagée à verser une subvention de 2 200 euros dans les prochains jours.
Au chapitre des manifestations, la quatrième édition du tournoi inter-régional U9-U11 a rencontré de nouveau un vif succès il y a trois semaines au stade des Voves.

La remontée dans le viseur ?
Cap désormais vers la saison prochaine où le club de foot de Beaumont-sur-Sarthe espère bien sûr rebondir. 
« Je remercie le boulot réalisé par Vincent Besnard pendant ces deux années de DRH. On aimerait bien jouer les premiers rôles en A et en B, d'autant plus que la fusion des deux Ligues est censée intervenir à l'été 2017 donc c'est un virage à ne pas louper pour nous. Je fais confiance au nouveau staff technique pour mener à bien ces objectifs. De plus, nous espérons avoir un service civique à la rentrée. »
Vous l'aurez compris : si la fin de saison a été douloureuse à supporter, les dirigeants du BSA gardent le sourire. C'est aussi ça la vie associative.